Les sociétés à l’épreuve du changement climatique éduquer – agir – gouverner

Pour un dialogue innovant sur le changement climatique


Poster un commentaire

Climats Articiels : l’exposition de l’Espace Fondation EDF

EDFEn résonnance à la 21e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique 2015 (COP21), la Fondation EDF propose à partir du 4 octobre Climats artificiels, une exposition sensible qui met en perspective le changement climatique à travers la vision d’artistes contemporains de renom, parmi lesquels Marina Abramović, Hicham Berrada, Spencer Finch, Laurent Grasso, Hans Haacke, Ange Leccia, Yoko Ono et Pavel Peppertsein.

Véritables évocations poétiques de « Climats », ce sont près de 30 installations, photographies et vidéos qui illustrent les parts de naturel et d’artificiel que nous y projetons aujourd’hui, les symboliques qui y ont été attachées et celles que le monde contemporain a créées ensuite. Monumentales, étonnantes, utopistes, inquiétantes, drôles ou émouvantes, l’exposition privilégie des œuvres d’artistes pour lesquels le climat, pris dans un sens large, est un outil de travail et non le support d’une contestation littérale.

 

 

Pour en savoir plus :

. Lire le communiqué de presse


Poster un commentaire

Wiklimat : la plate-forme collaborative désormais ouverte à tous

Fonctionnant sur le même principe que l’encyclopédie en ligne Wikipédia, Wiklimat permet à chacun de partager son savoir et son expérience en matière d’adaptation au changement climatique. Née en 2013 à l’inititiave du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie dans le cadre du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC), cette plate-forme a pendant deux ans été alimentée par les organisations institutionnelles et les établissements publics. Mais depuis le 15 juillet, la contribution au contenu de Wiklimat est désormaus ouverte à tous les acteurs impliqués dans l’adaptation au changement climatique que ce soit au niveau local ou national. Pour chacune de leurs réalisations, ces derniers peuvent ainsi rapporter dans un article les contextes et objectifs du projet ainsi que la description de l’action mise en œuvre. Pour ce faire, rien de plus simple : il leur suffit d’ouvrir un compte en envoyant un mail à l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique en charge du projet.

 

 

Pour en savoir plus :

. Découvrez la plate-forme Wiklimat


Poster un commentaire

Copernicus : comprendre le changement climatique grâce aux cartes

Capture d’écran 2015-07-27 à 19.45.10Le 9 juillet dernier se tenait au Ballon de Paris la conférence COPERNICUS « Surveiller la composition de l’atmosphère dans un climat qui change : un chemin vers l’action raisonnée ». Programme d’observation de la Terre basé sur des informations satellites, des missions spatiales et des informations in situ, COPERNICUS s’organise autour de six services (les territoires, l’atmosphère, la composition atmosphérique, le service Urgence/Sécurité, la marine et le changement climatique) dont deux (atmosphère et changement climatique) sont opérés depuis peu par le Centre européen de prévision météorologique à Moyen Terme. Une des activités du service climatique est la « réanalyse » qui consiste à étudier le climat constaté au cours du siècle ou des décennies précédents, afin d’une part de pouvoir situer le climat actuel dans un contexte à plus long terme, et d’autre part valider les simulations des modèles climatiques. L’objectif de cette démarche : délivrer des produits et des services pour les citoyens et les preneurs de décision. « Nous nous sommes rendu compte, au cours de la semaine passée à l’UNESCO, de l’importance de la contribution scientifique aux décisions politiques et aux organismes de décision en général. Il nous paraît important qu’une information de qualité soit fournie de manière fiable, en temps réel et de façon aussi transparente que possible afin que les décisions prises à partir de ces informations soient fondées sur des éléments concrets et mesurables », a en effet expliqué Jean-Noël Thépault lors de cette conférence.

 

Pour en savoir plus :

. Lire le compte-rendu des présentations de la conférence COPERNICUS (Copernicus compte-rendu pdf)


Poster un commentaire

Montée du niveau de la mer : le scénario catastrophe de James Hansen

niveau-merScientifique contesté retraité de la NASA et désormais professeur à l’université de Columbia, James Hansen alerte depuis plus de 30 ans l’opinion publique et la classe politique sur les risques croissants du réchauffement climatique. Il est ainsi l’un des premiers à avoir alerté sur les conséquences des gaz à effet de serre. Aujourd’hui, il prend encore une fois le contrepied des hypothèses validées par les Nations Unies en 2013, notamment sur la question de la hausse du niveau de la mer, en publiant avec 16 autres chercheurs, un rapport inquiétant. Ce travail présente le scénario alarmant d’une montée très rapide du niveau de la mer et de l’augmentation du nombre de catastrophes naturelles. Selon les auteurs de cette étude, une augmentation de 2°C de la température de la planète représente déjà un danger élevé. Pour arriver à cette conclusion, Hansen et ses collègues se sont concentrés sur l’accélération de la fonte des glaces, à plusieurs endroits de la calotte glacière, et particulièrement dans l’antarctique ouest. Ils affirment qu’une quantité deux fois plus importante de glace pourrait fondre en seulement 10 ans, ce qui engendrerait une augmentation majeure et irréversible du niveau de la mer dans un délai situé entre 50 et 200 ans.

 

Pour en savoir plus :

. Lire l’étude publiée dans le journal Athmospheric Chemistry and Physics (ACP)

Catégorie : Comprendre / Tags : Réchauffement, Océan, Antarctique, Température, Fonte de glaces, Calotte glaciaire, Hypothèse


Poster un commentaire

Penser et agir avec la nature

penser et agirQue signifie « protéger la nature » ? C’est à cette question concrète et urgente que tentent de répondre Catherine et Raphaël Larrère dans Penser et agir avec la nature. Or répondre à cette question suppose d’affronter une question proprement philosophique. Car la notion même de « nature » ne va plus de soi. On a pris l’habitude d’aborder l’environnement à partir des oppositions entre nature et culture, naturel et artificiel, sauvage et domestique, que la globalisation de la crise environnementale a effacées : le changement climatique remet en cause la distinction traditionnelle entre histoire de la nature et histoire humaine. Ces oppositions tranchées n’ont plus lieu d’être, mais leur effacement ne signifie pas pour autant le triomphe de l’artifice. On peut continuer à parler de « nature » et même en parler mieux, parce qu’il n’y a plus à choisir entre l’homme et la nature, mais plutôt à se soucier des relations entre les hommes, dans leur diversité, et la diversité des formes de vie. Que l’on s’intéresse à la protection de l’environnement, aux techniques ou à la justice environnementale, cet ouvrage montre qu’il y a moyen de concilier le souci de la nature, la diversité des cultures et l’équité entre les hommes ; et qu’il existe aussi des manières d’agir avec la nature et pas contre elle.

 

Pour en savoir plus :

. Entretien accordé par Catherine Larrère à Télérama

. Par-delà nature et culture, Philippe Descola, Gallimard, septembre 2015


Poster un commentaire

Revue de presse – Semaine du 20 au 26 juillet

Un « Sommet des consciences pour le climat » à Paris

. Vidéo : Revivez le Sommet des Consciences pour le climat

24 juillet – La Croix

. Sommet des consciences : « La crise du climat nous fait redécouvrir des valeurs communes »

21 juillet – La Croix

. Climat : Paris réunit les consciences face à une « crise de sens »

21 juillet – Public Sénat

Adoption de la loi sur la transition énergétique

. La facture énergétique des ménages a baissé de 7% en 2014

24 juillet – Le Point

Transition énergétique : ce que contient la loi définitivement adoptée par le parlement

23 juillet – Novethic

. Entre transition énergétique et défi climatique, où en est la France

22 juillet – Le Monde

. L’Assemblée nationale fixe de multiplier par quatre le prix du carbone entre 2016 et 2030

22 juillet – Le Parisien

. La loi sur la transition énergétique est définitivement adoptée au Parlement

(Lien vers :  )

22 juillet – Le Monde

. Bruxelles demande à EDF de restituer à l’Etat français 1,37 milliards d’euros

22 juillet – Le Monde

Changement climatique, économie et entreprises

. Le changement climatique, une aubaine pour la RSE

24 juillet – Les Echos

. La compétitivité avant la lutte contre le changement climatique

22 juillet – Le Quotidien

. Tarifer le carbone pour orienter les investissements vers une économie propre

21 juillet – L’Express

International

. Production nucléaire : la Chine va entrer dans le trio de tête mondial

24 juillet – L’énerGeek

. Les objectifs climatiques de la Chine renforceront les opportunités dans les énergies propres

22 juillet – CRI Online

. « La Chine devra se mettre au diapason des pays industrialisés »

21 juillet – 24 heures

. COP21 : au tour du Japon de confirmer ses engagements

21 juillet – Connaissance des énergies

. COP21 : La contribution stratégique des Iles Marshall pour les Etats insulaires

20 juillet – Novethic


Poster un commentaire

Conférence internationale sur le climat urbain : l’adaptation des villes

icucDepuis 1970, les climatologues s’intéressent au phénomène de l’îlot de chaleur urbain qui aggrave en ville les effets d’une vague de chaleur. A titre d’exemple, sur une ville comme Paris on constate un îlot de chaleur de 8° d’écart par rapport à la campagne, ce qui n’est pas sans conséquence au niveau des effets sanitaires (fatigue, déshydratation, mortalité). Comment donc éviter que les villes ne deviennent invivables à cause du réchauffement climatique ? C’est à cette question que vont tenter de répondre cette semaine à Toulouse les quelques 600 scientifiques en provenance de 60 pays mobilisés dans le cadre de la 9ème Conférence internationale sur le climat urbain. Organisé par Météo France, cet événement a pour objectif de mettre en lumière les différentes manières de limiter l’impact du réchauffement climatique sur les villes, notamment via la réintroduction du végétal en milieu urbain. Au programme des réflexions : 350 communications orales au palais des Congrès de Toulouse permettant de passer en revue les initiatives pour le rafraichissement et de découvrir quelques exemples concrets de bonnes pratiques.

Pour en savoir plus :

. Site de l’événement : 9th International Conference on Urban Climate

Catégorie : Réagir / Tag : Adaptation, Milieu urbain, Ville, Effets sanitaires, Ilots de chaleur, Impact, Réchauffement, Climatologie