Les sociétés à l’épreuve du changement climatique éduquer – agir – gouverner

Pour un dialogue innovant sur le changement climatique

COP21 : Helen Clark s’exprime sur la transition climatique

Poster un commentaire

Hélène Clark, l’administratrice du Programme des Nations Unies pour le Développement, revient dans une interview accordée au Point Afrique le 8 septembre sur l’épineuse question de la transition climatique dans les pays en développement. Financements, fiscalité, alimentation : aucun sujet n’est laissé de côté.
Selon Hélène Clark, plusieurs pistes peuvent ainsi être envisagées pour financer la transition climatique en Afrique.
« En premier lieu, bien sûr, il y a besoin de plus de financements publics pour le climat. Et pour que la COP21 en décembre à Paris soit un succès, il faudra davantage d’engagements. Lorsqu’on parle de 100 milliards de dollars par an pour le Fonds climatique vert de Copenhague, il ne s’agit pas seulement de finances publiques, mais d’un mélange de ressources apportées par les banques multilatérales et le privé qui prête et investit dans les infrastructures durables et la transition climatique. Les institutions multilatérales, qu’il s’agisse de la Banque mondiale ou des banques de développement régionales, travaillent vraiment très dur pour mobiliser des fonds en faveur de la finance climat. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, pointe le fait que des sommes colossales sont dépensées dans le monde pour des subventions aux énergies fossiles. Il y a aujourd’hui un mouvement pour rediriger cet argent mal dépensé en faveur de la transition vers une économie sobre en carbone. Ce qui est une très bonne chose.
C’est en combinant les différentes sources de financement, publiques et privées, que l’on pourra atteindre les 100 milliards de dollars pour assurer la transition climatique, qui porte sur la réduction des gaz à effet de serre et l’adaptation. Reste que les pays les plus pauvres et les plus vulnérables ne veulent pas prendre à leur compte l’endettement pour s’adapter au changement climatique et donc les financements publics sont pour eux très importants. Et je pense aussi que les pays les plus pauvres ont besoin de financements publics pour l’adaptation ».

Pour en savoir plus :
. Accéder à l’intégralité de l’interview

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s