Les sociétés à l’épreuve du changement climatique éduquer – agir – gouverner

Pour un dialogue innovant sur le changement climatique


Poster un commentaire

Jean Jouzel : « Il nous faut changer de mode de développement »

Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, revient dans cette interview tournée par l’éditeur Dunod, sur les conséquences du réchauffement climatique et les solutions qu’il faudrait mettre en place pour le ralentir au minimum. Il aborde aussi la question de la COP21, la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se déroulera début décembre à Paris.

jouzel

« Eviter des réchauffements importants à la fin du siècle est un véritable défi. Si nous continuons avec un développement largement basé sur l’utilisation du pétrole, du gaz naturel, du charbon, nous allons à la fin du siècle vers un réchauffement de 3 ou 4°C qui aura par la suite des conséquences auxquelles il sera très difficile de s’adapter. Pour éviter cela, il faut changer de mode de développement. Nous avons un développement qui se construit autour de l’utilisation des combustibles fossiles. Or si nous voulons que le réchauffement n’excède jamais 2°, il faut n’utiliser que 20% des réserves de combustibles fossiles aujourd’hui accessibles. Le débat est donc clair : nous devons nous désintoxiquer de ce mode de développement »…

Pour en savoir plus :
. Accéder à l’intégralité de l’interview
. Découvrir l’ouvrage Le défi climatique

Publicités


Poster un commentaire

S’adapter au changement climatique : une vidéo primée en 9 langues

Le 31 août 2015, le site des Nations Unies a publié sur son site un documentaire intitulé S’adapter au changement climatique. Traduit en neuf langues (arabe, chinois, anglais, français, russe, espagnol, portugais, bengali et hindi), ce documentaire de 20 minutes a remporté en juin dernier la Palme d’Or aux prestigieux Deauville Green Awards. Son objectif : souligner la reconnaissance croissante de la nécessité de l’adaptation au changement climatique. Son parti-pris : présenter des exemples de mesures d’adaptation entrecoupés d’entretiens avec des experts.
Produit par le secrétariat de l’Organisation des Nations Unies sur les changements climatiques au nom du Comité de l’adaptation de la CCNUCC, ce documentaire peut actuellement être visionné en intégralité sur le site des Nations Unies.
A noter : le Comité encourage à la diffusion de ce documentaire vidéo. Diffuseurs et organisations intéressées sont invités à contacter le secrétariat de la CCNUCC afin d’obtenir, gratuitement, une copie de haute qualité via https://goo.gl/tiLGUU.

ad

Pour en savoir plus :
. Visionner le documentaire


Poster un commentaire

Climat et agriculture : « La plupart des effets négatifs devraient apparaître à partir de 2050 » selon Jean-François Soussana

Alors que depuis le mois de juillet les records de sécheresse se succèdent, comment ne pas s’inquiéter pour l’avenir de l’agriculture ! Concrètement, quelles sont les perspectives pour les productions agricoles ? C’est à cette question que Jean-François Soussana, directeur scientifique Environnement de l’INRA, a accepté de répondre dans une interview accordée le 4 août dernier au JDD. L’occasion pour lui de tirer la sonnette d’alarme :

« Le changement climatique a depuis les années 1980-1990 un impact négatif sur la production de blé et de maïs. Si l’on ne réussissait pas à freiner les émissions de gaz à effet de serre et que l’on allait vers 4 ou 5°C de plus à la fin du siècle, la sécurité alimentaire mondiale serait gravement menacée. Pour nourrir la population, on estime en effet que les rendements des grandes cultures devraient d’ici là augmenter de 14% par décennie. Or, avec ce scénario pessimiste, la progression de ces rendements serait freinée d’environ 2% tous les dix ans ». Et lorsqu’on l’interroge sur la question de l’adaptation, là aussi le message est clair : « Si nous n’arrivons pas à éviter un scénario pessimiste de réchauffement, la simple adaptation tactique va devenir insuffisante. Il faudra alors changer de système ».

Pour en savoir plus :
. Lire l’interview complète du JDD


Poster un commentaire

Lancement d’un MOOC sur « Les causes et les enjeux du changement climatique »

Comment fonctionne le climat ? Pourquoi parle-t-on de changement climatique ? Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre ? Une adaptation est-elle possible ? Autant de questions auxquelles il sera bientôt possible de trouver des réponses grâce au MOOC Causes et enjeux du changement climatique. Produit et coordonné par l’Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED), ce MOOC vise en effet à tracer un tableau général du problème du changement climatique, en donnant aux apprenants des éléments suffisants pour être capables d’opposer une réflexion personnelle aux polémiques qui entourent ce sujet. 36 experts issus de 17 établissements différents sont impliqués dans ce projet de MOOC qui s’organisera autour de trois temps principaux :
. Qu’est-ce que le climat et comment peut-il changer ?
. Agir en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.
. Agir en s’adaptant aux changements climatiques.
Une initiative saluée par Jean Jouzel, le parrain du cours. « C’est formidable cette possibilité que nous offrent les MOOCs de porter notre enseignement, nos travaux de recherche, dans le domaine de l’évolution du climat et plus largement du développement durable, bien au-delà de nos universités et de nos instituts. Je suis convaincu que cette expérience mise sur pied par l’UVED sera une pleine réussite et qu’elle ouvrira sur de nombreuses et fructueuses interactions. J’encourage toutes celles et ceux qui ont des connaissances à acquérir et à partager à s’investir dans cette expérience dont le potentiel est énorme et je remercie chaleureusement toutes les personnes qui s’y sont investies et ont rendu possible son succès. »

Pour en savoir plus :
. Page de présentation du MOOC sur le site de la plate-forme FUN


Poster un commentaire

Wiklimat : la plate-forme collaborative désormais ouverte à tous

Fonctionnant sur le même principe que l’encyclopédie en ligne Wikipédia, Wiklimat permet à chacun de partager son savoir et son expérience en matière d’adaptation au changement climatique. Née en 2013 à l’inititiave du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie dans le cadre du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC), cette plate-forme a pendant deux ans été alimentée par les organisations institutionnelles et les établissements publics. Mais depuis le 15 juillet, la contribution au contenu de Wiklimat est désormaus ouverte à tous les acteurs impliqués dans l’adaptation au changement climatique que ce soit au niveau local ou national. Pour chacune de leurs réalisations, ces derniers peuvent ainsi rapporter dans un article les contextes et objectifs du projet ainsi que la description de l’action mise en œuvre. Pour ce faire, rien de plus simple : il leur suffit d’ouvrir un compte en envoyant un mail à l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique en charge du projet.

 

 

Pour en savoir plus :

. Découvrez la plate-forme Wiklimat


Poster un commentaire

Conférence internationale sur le climat urbain : l’adaptation des villes

icucDepuis 1970, les climatologues s’intéressent au phénomène de l’îlot de chaleur urbain qui aggrave en ville les effets d’une vague de chaleur. A titre d’exemple, sur une ville comme Paris on constate un îlot de chaleur de 8° d’écart par rapport à la campagne, ce qui n’est pas sans conséquence au niveau des effets sanitaires (fatigue, déshydratation, mortalité). Comment donc éviter que les villes ne deviennent invivables à cause du réchauffement climatique ? C’est à cette question que vont tenter de répondre cette semaine à Toulouse les quelques 600 scientifiques en provenance de 60 pays mobilisés dans le cadre de la 9ème Conférence internationale sur le climat urbain. Organisé par Météo France, cet événement a pour objectif de mettre en lumière les différentes manières de limiter l’impact du réchauffement climatique sur les villes, notamment via la réintroduction du végétal en milieu urbain. Au programme des réflexions : 350 communications orales au palais des Congrès de Toulouse permettant de passer en revue les initiatives pour le rafraichissement et de découvrir quelques exemples concrets de bonnes pratiques.

Pour en savoir plus :

. Site de l’événement : 9th International Conference on Urban Climate

Catégorie : Réagir / Tag : Adaptation, Milieu urbain, Ville, Effets sanitaires, Ilots de chaleur, Impact, Réchauffement, Climatologie


Poster un commentaire

Copernicus : comprendre le changement climatique grâce aux cartes

Permettre d’accéder gratuitement à des informations fiables et avec la meilleure qualité possible sur les états du climat passé, actuel et futur en Europe et dans le monde : tel est l’objectif du site du Copernicus Climate Change Service (C3S) qui sera prochainement mis en ligne dans le cadre du programme Copernicus. Grand programme européen d’observation de la Terre, Copernicus a pour ambition de couvrir tous les domaines géophysiques qui concernent la Planète. Dans ce contexte, le site C3S est destiné aux responsables politiques, aux institutions européennes ainsi qu’aux industriels du service privé. Il doit être vu « comme un outil d’aide à la décision, notamment pour les mesures d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique que seront amenés à prendre les décideurs », explique Jean-Noël Thépaut, coordinateur du service Copernicus changement climatique. Ainsi, lorsqu’il sera pleinement opérationnel à l’horizon 2018, ce site fournira des informations exhaustives sur une trentaine de variables climatiques essentielles. Aux données de températures actuellement disponibles (Cf. Cartes ci-dessous) s’ajouteront donc des cartes liées aux gaz à effet de serre tels que le méthane ou le dioxyde de carbone ayant un impact sur le changement climatique ou aux variables telles que l’humidité des sols, le niveau de la mer ou l’extension des glaciers qui sont une conséquence de ce changement.

image-copernicus

Evolution des anomalies de température de 1900 à 2010

 

Pour en savoir plus :

. Lire l’intégralité de l’article