Les sociétés à l’épreuve du changement climatique éduquer – agir – gouverner

Pour un dialogue innovant sur le changement climatique


Poster un commentaire

Une Nuit Blanche placée sous le signe du changement climatique

Pour l’édition 2015 de la Nuit Blanche, la mairie de Paris a choisi de placer la programmation de cette manifestation étonnante et populaire sous le signe du changement climatique. Migration des espèces, montée des eaux, fonte des glaces : les artistes retenus ont souhaité jouer à fond la carte environnementale, en proposant des œuvres immersives et spectaculaires. Ainsi, l’installation Ice Monument, signée par le chinois Zhenchen Liu, a donné à admirer 270 blocs de glace colorés d’un mètre de haut se liquéfiant lentement tout au long de la nuit afin de former un immense tableau abstrait sur le parvis de l’Hôtel de ville de la capitale.

nuit-blanche-2015-paris_5429259

Pour en savoir plus :
. Sur la Nuit Blanche


Poster un commentaire

Interview de Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici, consultant spécialiste du climat et auteur de « Transition énergétique pour tous – ceux que les politiques n’osent pas vous dire » était sur le plateau de BFM Story le 27 Septembre 2013.
« Le doute est normal face à quelque chose que l’on ne comprend pas. Cela étant, parmi les gens qui doutent certains ont des raisons légitimes de douter et d’autres moins légitimes. Qu’est-ce qu’un rapport du GIEC ? C’est une tentative de résumé de tout ce que la science a raconté sur le sujet depuis qu’il existe des recherches qui se penchent sur l’influence de l’homme sur le climat […]. Ce résumé a une valeur scientifique incontestable puisqu’il est fait dans les mêmes règles scientifiques que toute littérature scientifique […]. Une fois qu’il y a une manière consensuelle d’exprimer les certitudes et les incertitudes, le rapport est publié […]. »

Pour en savoir plus :
. Ecouter l’intégralité de l’interview
. Site de Jean-Marc Jancovici


Poster un commentaire

60 solutions face au changement climatique

Le réchauffement climatique n’est pas seulement un problème. C’est aussi une multitude de solutions ou d’opportunités qui ont d’ores et déjà émergé de la société civile, dans les entreprises, les collectivités et même chez les individus. Certaines sont connues, d’autres moins ; certaines sont surprenantes, d’autres plus attendues ; certaines auront un impact global, d’autres sont symboliques ; certaines possèdent une portée locale, d’autres exerceront une influence planétaire. Ce sont ces solutions que le secrétaire général des Nations Unies, monsieur Ban Ki-moon, a voulu mettre en évidence lors du sommet sur le climat du 23 septembre 2014. La fondation GoodPlanet en a réuni une sélection dans un livre intitulé 60 Solutions face au changement climatique dont elle espère qu’il inspirera le décideur comme le simple citoyen.

60s
Dans la préface de ce livre, Ban Ki-Moon explique :  « 60 Solutions » participe d’un mouvement planétaire de prise de conscience face au changement climatique. Les gouvernements et les individus réalisent chaque jour un peu plus que les conséquences de celui-ci ne se situent pas dans un futur lointain, et que nous devons agir dès maintenant.
Tout autour du monde, de plus en plus de citoyens montrent également que l’on peut transformer le défi du changement climatique en une opportunité pour un développement durable. Car les bénéfices d’une action résolue dépassent de très loin les coûts de sa mise en œuvre. Et nombreux sont les pionniers en la matière qui ont démontré que réduire les émissions de GES peut, aussi, être profitable. Des solutions efficaces et accessibles existent déjà et beaucoup d’autres encore seront bientôt disponibles grâce au progrès technologique. Associées à une volonté politique claire, elles peuvent nous aider à placer le monde sur une trajectoire qui limiterait l’augmentation de la température moyenne à 2°C. Des projets plus nombreux et plus ambitieux peuvent même avoir des impacts encore plus significatifs, avec des bénéfices associés comme une meilleure santé ou une amélioration des conditions de vie en milieu urbain. C’est aujourd’hui le moment de mettre en œuvre les idées nouvelles et les pratiques innovantes qui permettront de transformer radicalement notre vision du progrès, pour promouvoir une croissance économique qui améliorera le bien- être des individus tout en protégeant notre environnement. »

Pour en savoir plus :

. Le contenu du livre en version électronique


Poster un commentaire

Global Climate Change Week

Prévue la semaine du 19 au 25 octobre 2015, la Global Cliamte Change Week est une nouvelle initiative visant à mobiliser à travers le monde des universitaires issus de toutes les disciplines autour de la problématique du climat. Appelé à se tenir chaque année la troisième semaine du mois d’octobre, cet événement offrira à ses participants l’occasion de réfléchir conjointement aux actions à mener en termes de sensibilisation, de changement de comportement ou de transformation en matières de politique climatique.
« Given the scale and potentially catastrophic nature of the risks posed by climate change, there is surprisingly little organised opposition to current climate policies, despite their obvious inadequacy. The longer we take to reform present policies, the worse the effects are likely to be, especially for the world’s poor, future generations, and non-human species. Consequently, it is urgent to heighten the pressure on policy makers and other powerful actors for more resolute action. GCCW will provide one appropriate stimulus for academics in particular to do so. This is especially important in the case of the first GCCW to be held on 19-25 October 2015 in the build-up to the crucial UN Climate Change Conference in Paris in December.”

gccw

Pour en savoir plus :
. Le site de l’événement


Poster un commentaire

Alternatiba : le rassemblement citoyen pour le climat

Le mouvement citoyen Alternatiba organisera les 26 et 27 septembre en plein centre de Paris, à deux mois de la conférence climat au Bourget, un rassemblement se voulant une vitrine des solutions locales pour lutter contre le changement climatique.
L’objectif de l’événement : valoriser des actions concrètes de la vie quotidienne concernant les enjeux liés au climat pour permettre aux citoyens de s’approprier des solutions locales. Ce village des alternatives, où sont attendues environ 50.000 personnes au cours du week-end, rassemblera plus de 250 organisations de tailles très diverses, investies dans l’écologie mais aussi dans l’éducation populaire, la coopération Nord-Sud, le logement social, l’accès à la culture. L’écrivain, cinéaste et militante altermondialiste canadienne Naomi Klein doit y présenter, en avant-première en Europe, un film basé sur son dernier livre (Tout peut changer). Conférences, débats, spectacles et concerts se succéderont sur la place de la République et à proximité, où seront installés des quartiers thématiques (transports, logement, alimentation, etc.). Un appartement-témoin, dans un immeuble proche, permettra de présenter au public comment vivre de manière responsable, notamment en utilisant des économiseurs d’eau, des produits d’entretien écologiques, des poubelles adaptées au tri et au recyclage, ont précisé les organisateurs.
Samedi, premier jour du rassemblement, correspondra à l’arrivée du tour Alternatiba 2015, un voyage en vélo multiplaces de 5.600 kilomètres, parti de Bayonne le 5 juin, afin de mobiliser les citoyens autour des alternatives écologiques lors de quelque 180 étapes. De très nombreux cyclistes sont invités à rejoindre la caravane Alternatiba à partir de la Porte de Pantin pour effectuer les cinq derniers kilomètres jusqu’à la place de la République.

alternatiba

Pour en savoir plus :
. Le site du mouvement Alternatiba


Poster un commentaire

Climats Articiels : l’exposition de l’Espace Fondation EDF

EDFEn résonnance à la 21e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique 2015 (COP21), la Fondation EDF propose à partir du 4 octobre Climats artificiels, une exposition sensible qui met en perspective le changement climatique à travers la vision d’artistes contemporains de renom, parmi lesquels Marina Abramović, Hicham Berrada, Spencer Finch, Laurent Grasso, Hans Haacke, Ange Leccia, Yoko Ono et Pavel Peppertsein.

Véritables évocations poétiques de « Climats », ce sont près de 30 installations, photographies et vidéos qui illustrent les parts de naturel et d’artificiel que nous y projetons aujourd’hui, les symboliques qui y ont été attachées et celles que le monde contemporain a créées ensuite. Monumentales, étonnantes, utopistes, inquiétantes, drôles ou émouvantes, l’exposition privilégie des œuvres d’artistes pour lesquels le climat, pris dans un sens large, est un outil de travail et non le support d’une contestation littérale.

 

 

Pour en savoir plus :

. Lire le communiqué de presse


Poster un commentaire

Wiklimat : la plate-forme collaborative désormais ouverte à tous

Fonctionnant sur le même principe que l’encyclopédie en ligne Wikipédia, Wiklimat permet à chacun de partager son savoir et son expérience en matière d’adaptation au changement climatique. Née en 2013 à l’inititiave du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie dans le cadre du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC), cette plate-forme a pendant deux ans été alimentée par les organisations institutionnelles et les établissements publics. Mais depuis le 15 juillet, la contribution au contenu de Wiklimat est désormaus ouverte à tous les acteurs impliqués dans l’adaptation au changement climatique que ce soit au niveau local ou national. Pour chacune de leurs réalisations, ces derniers peuvent ainsi rapporter dans un article les contextes et objectifs du projet ainsi que la description de l’action mise en œuvre. Pour ce faire, rien de plus simple : il leur suffit d’ouvrir un compte en envoyant un mail à l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique en charge du projet.

 

 

Pour en savoir plus :

. Découvrez la plate-forme Wiklimat