Les sociétés à l’épreuve du changement climatique éduquer – agir – gouverner

Pour un dialogue innovant sur le changement climatique


Poster un commentaire

Qu’est-ce que l’écologie intégrale ?

laudate-siLes réactions sont nombreuses dans le monde entier suite à la publication jeudi 17 juin de Laudato Si, la dernière encyclique du pape François consacrée à la question climat. Au cœur de ce texte, un concept : celui d’écologie intégrale. De quoi s’agit-il ? D’une conception extensive de l’écologie avancée dans le cadre de l’enseignement social de l’Eglise invitant l’homme à repenser son lien avec la nature et sa responsabilité envers cette dernière. Déjà présent dans l’encyclique Centisimus annus de Jean-Paul II puis repris par Benoit XVI, le thème d’une écologie humaine reposait sur le constat d’un décalage entre les efforts mis en œuvre pour promouvoir le respect de la nature et le manque d’intérêt pour la protection de l’homme lui-même. Dans ce nouveau texte faisant le constat de la complexité de la situation, le pape François rappelle que l’homme ne peut concevoir la nature comme un simple cadre de vie séparé de lui et que l’analyse des problèmes environnementaux est inséparable de l’analyse des contextes sociaux, humain et de travail. Pensée comme un nouveau paradigme de justice fondé sur l’idée de bien commun, cette notion écologie intégrale constitue également une adresse aux institutions, vivement interpellées par François : « Le problème est que nous n’avons pas encore la culture nécessaire pour faire face à cette crise ; et il faut construire des leaderships qui tracent des chemins, en cherchant à répondre aux besoins des générations actuelles (…), sans nuire aux générations futures. Il devient indispensable de créer un système normatif qui implique des limites infranchissables et assure la protection des écosystèmes, avant que les nouvelles formes de pouvoir dérivées du paradigme techno-économique ne finissent pas raser non seulement la politique mais aussi la liberté et la justice ».


. Laudato si – Sur la sauvegarde de la maison commune, Lettre Encyclique du Souverain Pontife François, juin 2015 (Texte intégral)


Poster un commentaire

Qu’est-ce que l’Anthropocène ?

On croyait vivre une crise environnementale, ou ce serait à une véritable révolution géologique que nous serions aujourd’hui confrontés. De nombreux scientifiques estiment en effet que la Terre est entrée dans une nouvelle ère géologique: l’Antropocène, selon l’expression de Paul Crutzen, prix Nobel de chimie. Faisant suite à l’époque géologique dite Holocène commencée il y a plus de 10 000 ans, l’Anthropocène aurait ainsi débutée avec la Révolution industrielle. Caractérisée par l’empreinte irréversible laissée, pour la première fois, par l’homme sur la Terre, elle traduit l’idée que l’influence de l’homme sur le système terrestre serait devenue à ce point prédominante qu’elle constituerait une force géologique majeure.

Pour en savoir plus :
. Imaginaire et réalité de l’anthropocène, par Jean-Baptiste Fressoz, Paroles de chercheurs, 27 mars 2014 (vidéo et texte)

Extrait: « L’anthropocène n’est pas encore officiellement acté. Il fait encore l’objet de débats parmi les géologues. Le terme « d’anthropocène » connaît cependant un grand succès scientifique et public. Il est devenu un point de ralliement essentiel entre les sciences « dures » et les sciences humaines, qui tentent de penser ensemble cette nouvelle époque géologique. »

. Le climat fragile de la modernité, par Jean Baptiste-Fressoz et Fabien Locher, in La vie des idées.fr